Savignac-de-Miremont – Notre village, du silex taillé à l’ordinateur

Le livre Savignac de Miremont – Notre village, de la pierre taillée à l’ordinateur ne se contente pas d’être la monographie d’une petite commune du Périgord. Ce livre n’oublient pas les traditions qui ont marqué la vie de nos anciens : la plantation du mai des élus, la félibrée, grande fête occitane, l’entraide dans les travaux agricoles. On aime toujours autant écouter ceux qui nous parlent de la confection du feuillard, du ramassage des châtaignes, des vendanges entre amis ou des battages des céréales.

Grâce à l’évocation de l’abri préhistorique de La Ferrassie qui se trouve sur le territoire de Savignac de Miremont, on découvre les restes des Néandertaliens qui l’ont occupé et on peut s’imaginer ce que fut leur vie. La nécropole des tombes rupestres datant de l’époque mérovingienne qui a été mise au jour à proximité de l’église prouve la présence des hommes du Moyen-Age dans ces lieux avant le XIe siècle. Cette paroisse est restée sous la coupe des seigneurs de Miremont. Elle a connu, grâce aux forges et aux moulins, une activité industrielle importante : des canons y étaient préparés pour armer les navires de Louis XIV. À la Révolution, le château et ses domaines ont été vendus comme biens nationaux. Quelques habitants de Savignac ont pu s’approprier de menus biens ou des terres pour les plus aisés.

La mise en place des communes a permis l’instauration des conseils municipaux qui ont évolué par la suite selon les régimes qu’a connus la France, comme le montrent les délibérations reproduites dans cet ouvrage. Pendant longtemps, l’agriculture a été la principale activité de ses habitants. Mais les paysans étaient aussi souvent des artisans, la communauté vivant pratiquement en autarcie. Cette époque nous a laissé un patrimoine rural qui fait la richesse architecturale de nos hameaux : maisons paysannes, séchoirs à châtaignes, cabanes couvertes de lauzes.

Peu à peu, la modernité est arrivée dans nos contrées éloignées des grandes voies de communication. La construction de la voie ferrée et des nombreux ouvrages d’art nécessaires (tunnels et viaducs) pour remédier au relief tourmenté de notre région a été un moment d’intense activité à Savignac et dans les communes environnantes. L’arrivée du train a été une sorte de révolution pour les habitants : on a pu expédier des productions locales (bétail, noix, truffes, châtaignes…) vers les grandes villes et les déplacements, même de proximité, ont été largement facilités.

La mécanisation de l’agriculture a réduit considérablement le nombre de paysans et beaucoup de jeunes se sont tournés vers d’autres métiers impossibles à exercer dans nos villages, ce qui explique la chute régulière de la population pendant de nombreuses années. Mais l’attrait du calme et d’une vie plus proche de la nature ont inversé cette tendance. La présence d’artistes et d’intellectuels prouve bien que nous sommes là dans un environnement favorable à l’inspiration…

Les auteurs

Georges Labrousse, auteur de plusieurs ouvrages sur le thème de la ruralité et de l’histoire, a toujours été attaché à la vie de sa commune de naissance. Après avoir été membre du Conseil municipal pendant 43 ans et maire durant un mandat, il s’est intéressé à l’écriture. Il a évoqué la vie rurale du début du XXe siècle dans Les yeux de Nina, les deux guerres mondiales dans Justin Descombes, paysan périgourdin, poilu de 14-18 et Du Périgord à la Prusse orientale et a imaginé la rencontre d’une tribu de Néandertaliens et d’un groupe de Cro-Magnons dans « Fatale rencontre.

Huguette Simon, son épouse, native de Cendrieux, est une passionnée de généalogie et d’histoire locale. Elle s’est découvert des ancêtres (Labrousse) aux hameaux du Cause et de La Ferrassie. Elle participe à la vie de la commune de Savignac dans laquelle elle a assuré l’animation de nombreuses activités au sein de l’Amicale laïque dont elle a été présidente pendant 14 ans. Elle accorde une grande importance au patrimoine local et à sa protection.

 


Georges LABROUSSE – Huguette SIMON
— Format 14,85 x 21 cm, 216 pages, 18 € —
ISBN 978-2-9560026-5-9EAN 9782956002659

Vous pouvez télécharger notre Bon de Commande, l’imprimer, le remplir et nous le retourner…
Frais de port offerts : mentionnez « PROMO » sur le bon de commande


LES ÉDITIONS SECRETS DE PAYS & ESPRIT DE PAYS

Consultez le sommaire de la rubrique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.