Les Distilleries et les Brasseries en Périgord

Si on connaît la Dordogne pour son foie gras, ses truffes, sa châtaigne, son vignoble ou encore ses fraises, on ignore la plupart du temps qu’elle est aussi une terre d’alcool et, dans une moindre mesure, de bière…

Les distilleries

Le Périgord compte quelques alcools légendaires sorties des distilleries du département. On y retrouve toute la palette des fruits de l’année qui donnent de si bonnes eaux-de-vie (de raisin, de prunes et même de pêches), mais surtout quelques spécialités endémiques, comme le vin de noix, les liqueurs de châtaigne, d’angélique, de brou de noix, l’eau de coings, l’apéritif à la truffe, et même, le pastis de Sarlat

  • Distillerie Clovis Reymond
  • Distillerie de la Trappe
  • La distillerie Roque

  • Distillerie la Salamandre
  • Distillerie du Périgord – Toques de France

Le café répand son arôme. Son usage, il y a soixante ans, était réservé aux grands repas de famille. L’enfant de l’artisan s’enorgueillissait, chaque dimanche, d’en acheter devant ses camarades paysans pour deux sous en poudre. Le café exige une rasade d’alcool. L’eau-de-vie abonde à la maison, distillée avec les marcs de raisins, de pommes, de poires, de cerises. La goutte lampée à larges goulées vermillonne les villages, aiguise les regards, énerve les gestes, empâte la langue. (1) — Croquants du Périgord, Georges Rocal.


Les brasseries

0n recence en Dordogne pas moins de 467 entreprises liées, de près ou de loin, à la fabrication de la bière. Bien que le Périgord ne soit pas vraiment réputé pour ses bières, on a vu apparaître, ces dernières années, quelques micro-brasseries qui travaillent avec des produits locaux originaux comme la châtaigne, la noix et même la truffe ! On doit cette activité, relativement récente, à l’arrivée des anglais, des hollandais et des belges, vers les années quatre-vingt, quatre-vingt-dix.

Nous avons retenu dix brasseurs du département, dont certains figurent en bonne place dans le palmarès national des brasseurs, et qui entendent bien être présents sur un marché en pleine expansion.

  • Brasserie La Croix-du-Rat à Saint-Cyprien
  • Brasserie de La Margoutie à Blis-et-Born
  • Brasserie La Lutine à Limeuil
  • Brasserie du Canardou à Villefranche-de-Lonchat
  • La Plume et l’épice à Coursac

  • Brasserie Laubicherie à Sarlande
  • Brasserie de La Bastide à Eymet
  • Brasserie Le Ch’ti à Saint-Pierre-de-Frugie
  • BAM, Brasserie artisanale de Marsac-sur-l’Isle
  • Brasserie Lapépie de Sadillac

Les dossiers de cette section sont en préparation ; ils seront publiés ultérieurement…


Sources et notes :

  • (1) Croquants du Périgord, Georges Rocal, Éditions Pierre Fanlac, Périgueux, 1970.

Crédit Photo : JF Tronel.