Quelques ressources externes

Vous trouverez ici une sélection de liens vers des sites externes : renseignements sur les communes du département de la Dordogne, la toponymie, la cartographie régionale, les archives et la consultation de très nombreux documents numérisés…

Renseignements sur les communes de Dordogne

Voici quelques ressources externes permettant d’obtenir des informations relatives au département de la Dordogne et ses 557 communes.

Annuaire des mairies : proposées par le site www.annuaire-mairie.fr, toutes les informations concernant la représentation politique du département de la Dordogne ainsi que les coordonnées et horaires des mairies

Fiches descriptives des 557 communes de Dordogne : un moteur de recherche proposé par le site du Conseil Général.

Wikipedia – Liste des communes de la Dordogne : cette page liste les 557 communes du département de la Dordogne par ordre alphabétique, avec leur code Insee et leur code postal, ainsi que leur appartenance aux principales structures intercommunales en 2011.

Communes disparues : consultez les fiches des communes actuelles et anciennes accessibles sur le site Des Villages de Cassini aux Communes d’Aujourd’hui.

Situation Lion1906 : ce site permet de positionner une ville sur une carte de France ou de département, calculer la distance à vol d’oiseau entre deux villes (orthodromie), trouver les villes à proximité d’une localité demandée, afficher la visualisation satellite ou le plan d’une commune, trouver les principales informations d’une commune (latitude, longitude, code postal et Insee, etc.).

L’internaute.com, toutes les communes de Dordogne : ce site propose des informations générales, démographiques et géographiques concernant les communes du département de la Dordogne.

Cartographie

Des Pétrucores anciens jusqu’à l’actuel département de la Dordogne, l’histoire démontre la persistance de l’entité territoriale périgourdine, avec des limites relativement constantes, fait rare et notable dans l’histoire des départements français. Depuis le XVIe siècle, le Périgord a fait l’objet d’une cartographie importante, la diversité des représentations répondant aux enjeux des acteurs du moment, l’Eglise, la noblesse, l’Etat, l’armée, l’administration.

Géoportail : ce site fournit un outil sophistiqué permettant de consulter plusieurs cartes superposables aux données modernes. Carte de Cassini, Carte de l’état-major (1820-1866) et cartes IGN sur lesquelles on peut superposer les limites administratives, les routes, les bâtiments, les parcelles cadastrales, cartes forestières…

Cartes de Cassini : parmi les cartes dont nous disposons, la carte de Cassini est la première carte couvrant l’intégralité du royaume de France, soit 175 feuilles. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car quatre générations de Cassini y ont travaillé, principalement César-François Cassini et son fils Jean-Dominique Cassini au XVIIIe siècle. Il existe même plusieurs versions de la carte, certaines en couleur, suivant les éditions qui se sont succédées. La première carte fut mise en vente en 1756.

Carte de Belleyme : une autre carte dont nous disposons est la carte de Belleyme, conçue par Pierre de Belleyme, ingénieur géographe du roi Louis XV. Deux fois plus précise que celle de Cassini (1/43 000e) et légèrement plus tardive, elle ne couvre par contre que la Guyenne. Vous pouvez les consulter sur le site du Conseil Générale de la Dordogne.

Cadastre napoléonien : également appelé plan cadastral de 1812, ce cadastre parcellaire unique et centralisé a été institué en France par la loi du 15 septembre 1807, à partir du « cadastre-type » défini le 2 novembre 1802. C’était un outil juridique et fiscal, permettant d’imposer équitablement les citoyens aux contributions foncières. Il fut levé par les méthodes de l’arpentage et fut révisé par la loi du 16 avril 1930.

Archives

Les archives du département sont consultables sur le site des Archives Départementales de la Dordogne pour la plus grande satisfaction des historiens et généalogistes recherchant leurs racines dans ce département. On peut y découvrir des renseignements concernant les actes notariés et enregistrement, la vie religieuse, la propriété foncière, les affaires militaires, les communes et collectivités locales.

Archives départementales de la Dordogne : un moteur de recherches permet d’accéder à des documents très divers : plans cadastraux napoléoniens numérisés, cartes de Belleyme, registres paroissiaux et d’état-civil, actes notariés et enregistrement, dénombrements de population, enquête de Cyprien Brard, registres matricules, tables décennales… et même des enquêtes orales.

Les Fonds iconographiques de la Bibliothèque numérique du Périgord permettent d’accéder à de très nombreux documents numérisés parmi lesquels la Collection de 2700 cartes postales et la Collection des 127 sceaux restaurés (dont 74 du XIIIe au XVe siècle).

Toponymie

Le Périgord tire principalement son identité de la langue et de la culture occitane. Toutefois, l’étude des toponymes rappelle que ce pays a subi de multiples influences : gauloises, latines et gallo-romanes, et même germaniques…

Les noms occitans des communes de Dordogne : réalisé par le Conseil général de la Dordogne, ce site web présente le nom occitan des communes du Périgord suite à une étude conduite entre 2003 et 2006.

Le Dictionnaire toponymique d’Alexis de Gourgues : rédigé sous les auspices de la Société d’agriculture, sciences et arts de la Dordogne (1873), ce dictionnaire topographique du département de la Dordogne est un incontournable pour ce qui est de connaître les noms de lieux anciens et modernes.

Consultez le sommaire de ce dossier