Les vertus diététiques de la noix

La noix est une mine de nutriments au goût subtil. Elle contient du glutathion, un important antioxydant qui favorise le développement des cellules immunitaires, les lymphocytes. Elle est riche en acide alpha-linoléitique (acide gras oméga 6) qui lutte contre le cholestérol et stimule le système cardiaque. Ses vitamines B sont bonnes pour le tonus et le cerveau. Sa forte teneur en vitamine E fait aussi d’elle un bon allié pour la peau. — Les 100 aliments pour rester en forme, Charlotte Haigh, 2005. (1)

Certains écartent la noix de leur régime alimentaire du fait de leur trop grand apport en calories et en graisses. Il est vrai que la noix est un oléagineux, riche en lipides : en moyenne, 60 %. C’est également un fruit très énergétique : 583,3 kcal par 100 g (14 noix = 180 calories). Enfin, elle contient 11 % de protides et 10 % de glucides. C’est donc un aliment particulièrement riche. Mais si on est raisonnable – et qu’on se limite à 30 g par jour – la noix a vraiment de très nombreux bienfaits à nous apporter. Par exemple, en consommant quotidiennement 25 g de noix fraîches, on assure les apports nécessaires en vitamine B, en potassium, en fer, en cuivre et en zinc. Mais ce n’est pas tout, comme le montre la liste ci-dessous des nombreux bienfaits de la noix ainsi que le tableau ci-après des Valeurs nutritionnelles de la noix

La noix et la médecine populaire

Les vertus diététiques de la noix sont souvent évoquées dans les textes de l’antiquité classique. Voici quelques exemples : Mithridate (134-63 av. n.è.) recommandait l’usage de la noix contre les venins et les poisons. La composition de son antidote était la suivante : deux noix, deux figues, vingt feuilles de rüe, un gros de sel triturés et réduits en poudre. Pline (23-79 de n.è.) conseillait de mélanger de la rüe à de l’huile de noix pur lutter contre les angines. Toujours d’après Pline, mélangée à du miel, l’huile de noix constituerait, un excellent remède contre les inflammations des oreilles et des « mamelles », ainsi qu’un baume excellent pour guérir les luxations. Il recommandait aussi de piler les coquilles de noix employées à la confection de ciment pour soigner les caries. Marcus Valerius Martialis (vers 40 à 104 de n.è.), dit Martial, poète et écrivain latin, déclare ce qui suit à propos de la conservation des noix vertes et fraîches : « Il faut les décortiquer et les mettre dans du miel. Cette macération sera devenue un véritable médicament. Il servira à adoucir les conduits et les artères de la gorge. » Gastronome réputé, il conseille également d’en farcir les viandes et d’utiliser la noix pour rendre les sauces excellentes. Albius Tibullus ou Tibulle (vers 50-19 de n.è.), poète romain élégiaque, parle des « beautés romaines » qui utilisaient du brou de noix pour réparer l’outrage du temps. Enfin, le médecin grec Galien (129-216 de n.è.), indique que les noix cueillies en juin, avant la lignification, sont bénéfiques pour l’estomac lorsqu’elles sont confites dans du sucre ou du miel. Il attribue également une vertu astringente aux chatons et aux feuilles de noyer. (2)

La médecine populaire connait les vertus diététiques de la noix ; elle utilise tout dans la noix : la feuille, le cerneau, la coquille, le brou, et même l’écorce. La tradition prête à la noix des propriétés astringentes, antalgiques, stomachiques, dépuratives, vermifuges, antiseptiques, antiscrofuleuses, antirachitiques, toniques du cuir chevelu, et même antiépileptiques.

Le professeur Offner et le docteur Leclerc, partisans de la « théorie de la signature » soignaient les maux de tête et les maladies mentales grâce à la noix. En se fiant à cette méthode empirique d’observation du monde des plantes médicinales (une méthode répandue en Europe, de l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle) selon laquelle la forme et l’aspect des plantes est à rapprocher de leurs propriétés thérapeutiques, ils voyaient dans la noix une figure de la tête humaine : le brou représentant le cuir chevelu, la coquille les os du crâne, le cerneau étant le cerveau.

La Médecine et la Chirurgie du pauvre, livre publié par Laurent Le Conte, en 1781, préconisait un mélange de noix et de peau de crapaud pour soigner les dartres. L’huile de noix était recommandée, bue à jeun, comme vermifuge ; en massage du cuir chevelu pour prévenir la chute des cheveux, ou pour protéger contre les taons ; en onction pour lutter contre la gale ; et enfin, une omelette à l’huile de noix posée sur le ventre était censée guérir des coliques.

Au XIXe siècle, en Dauphiné, on utilisait les feuilles de noyer en application contre les hémorragies, les blessures et les coupures. On fabriquait également un dépuratif en faisant cuir des feuilles de noyer dans du vin rouge. Au jardin, on s’en servait aussi pour lutter contre les fourmilières que l’on aspergeait d’une décoction de feuilles. Certains auteurs préconisaient de frotter les branches des pommiers avec des feuilles de noyer pour protéger les pommiers contre les invasions de pucerons lanigères. (2)

Les nombreux bienfaits de la noix

Aujourd’hui, la phytothérapie se base sur des études pharmacologiques pour attester des vertus diététiques de la noix et du noyer.

1. La noix, un allié minceur

Combinées avec d’autres fruits oléagineux, les noix sont d’excellent coupe-faim naturel, idéal pour maigrir. C’est parce qu’elles sont riches en fibres qu’elles peuvent retarder la sensation de faim. Une fois arrivées dans l’estomac, les fibres s’imbibent d’eau et gonflent et, de ce fait, nous rassasient. De plus, l’apport en vitamine E et en L-arginine (acide aminé) intervient dans le processus de brûlage des graisses de réserves, ce qui est idéal pour la perte de poids.

Des études montrent que les personnes qui ajoutent des noix à leur régime amaigrissant ont tendance à mieux suivre leur régime et à moins faire d’écarts alimentaires. Bien entendu, pour perdre du poids, un aliment aussi calorique ne doit être consommé à l’excès. Il ne faut pas dépasser 30 g par jour. (4)

2. Réveiller un transit paresseux grâce à la noix

Les fibres alimentaires ne possèdent pas de valeur nutritionnelle apparente, mais elles tiennent un rôle très important dans le bon fonctionnement du transit intestinal. Or, les noix sont riches en fibres d’où leur intérêt contre la constipation.

Elle est légèrement laxative et purgative.

3. La noix, un aliment qui protéger le cœur

Des études montrent que les consommateurs de noix sont moins sujets aux maladies coronariennes et aux crises cardiaques. Riche en acides gras poly-insaturés dits essentiels (oméga 3, oméga 6), la consommation régulière de noix et d’huile noix vierge réduit le risque d’affection cardio-vasculaire : durcissement des artères qui pourrait mener à l’hypertension, attaques cardiaques, et aussi congestions cérébrales. Les oméga 3 permettent en effet de diminuer le taux de triglycérides, une forme de graisse qui favorise le développement du cholestérol et l’infarctus du myocarde.

De plus, la noix augmente les facteurs protecteurs contre les maladies cardiovasculaires (augmentation des APO A1) grâce au cuivre, au fer, au manganèse et à la lysine (acide aminé). Régulateur du rythme cardiaque, le magnésium permet de protéger les artères. (5) De plus, sa faible teneur en sodium la rend compatible avec les régimes sans sel.

Deux cuillères à soupe par jour d’huile de noix servent à couvrir les besoins quotidiens en oméga 3.

4. La noix, un aliment idéal pour les sportifs et les personnes en manque d’énergie

Pour les sportifs, les noix représentent une mine d’or nutritionnelle, car elles sont une bonne source de protéines qui aident à lutter contre le catabolisme et permettent d’optimiser la reconstruction musculaire. Sa forte teneur en potassium, zinc et cuivre en fait également l’aliment parfait des sportifs.

Les noix sont riches en calories, en acide linolénique et en vitamine A. De ce fait, elles peuvent aider les anémiques, les personnes âgées et les convalescents, à satisfaire leurs besoins énergétiques.

5. La noix, un aliment anti-âge naturel

La noix peut vous aider à rester plus jeune, plus longtemps. En effet, elle possède de nombreux antioxydants permettant de ralentir le processus de vieillissement : A, B1, B2, B12 et E, des phytostérols et des polyphénols. Manger 25 grammes de noix fraîches revient à couvrir au moins 15 % de nos besoins quotidiens en vitamine E, une vitamine anti-âge aux propriétés anti-radicaux libres. Les noix contiennent des minéraux anti-oxydants comme le Sélénium et le Zinc, de puissants antioxydants qui diminuent les dégâts des radicaux libres, responsables notamment du vieillissement de la peau. Elle participe du renforcement du système immunitaire grâce à sa teneur en arginine.

Selon une étude néerlandaise réalisée sur 120.852 hommes et femmes âgés entre 55 et 69 ans, et menée sur une période de 10 ans, le fait de manger quotidiennement 15 g de noix permettrait de réduire les risques de mort prématurée. Il a également été démontré que la consommation de noix réduit le risque de maladies neurodégénératives de 45 %, les maladies respiratoires de 39 %, et le diabète de 30 %. Toujours selon cette étude, il n’est pas utile de manger quotidiennement plus de 15 g de noix, car cela n’aurait pas d’impact de réduction supplémentaire. (6)

6. La noix, un aliment anti-cancer

On a découvert que la consommation de deux poignées de noix par jour permet de diminuer notablement les risques de cancer du sein. Voici les principaux facteurs anti-cancéreux de la noix : vitamine E aux propriétés anti-radicaux libres, mélatonine, flavonoïdes et acide allagique. Selon des chercheurs américains de Marshall University, une consommation équivalente à 56 grammes de noix par jour ralentirait ainsi la croissance des tumeurs cancéreuses mammaires. Les noix permettraient également de ralentir la progression d’un cancer de la prostate.

Elle participe également au renforcement du système immunitaire grâce à sa teneur en arginine.

Depuis des siècles, la Noix du Périgord jouit donc d’une réputation sans égale. Ses bienfaits pour la santé, sa qualité et ses différentes variétés en font un produit hautement estimé. Elle peut se targuer d’un profil lipidique parfait, mais également d’apports nutritionnels excellents. Contenant de nombreux acides gras polyinsaturés, sa consommation réduit le risque d’apparition de maladies cardiovasculaires. Sa forte teneur en potassium, zinc et cuivre en fait l’aliment parfait des sportifs et des personnes en manque d’énergie. La Noix du Périgord est riche en acides gras essentiels pour lutter contre le mauvais cholestérol. Source de jouvence grâce à sa teneur en vitamines B1, B2, B12 et E, la Noix du Périgord ralentit le processus de vieillissement.

REMARQUE : pour profiter pleinement des nombreuses vertus diététiques de la noix et de ses bienfaits, il est préférable de la manger fraîche.


Valeurs nutritionnelles de la noix (3)

USDA Nutrient Database for Standard Reference, Release 13 (November 1999)
Nutriments
Unites
Noix
Eau
 g
4.07
Energie
kcal
654
Protéine
 g
15.23
Lipides totaux
 g
65.21
Glucides
 g
13.71
Fibres totales
 g
6.7
Minéraux
Calcium
mg
98
Fer
mg
2.91
Magnésium
mg
158
Phosphore
mg
346
Potassium
mg
441
Sodium
mg
2
Zinc
mg
3.09
Cuivre
mg
1.586
Manganèse
mg
3.414
Sélénium
mcg
4.6
Vitamines
Vitamine C
mg
1.3
B-1 (thiamine)
mg
0.341
B-2 (riboflavine)
mg
0.15
B-3 (niacine)
mg
1.987
B-5 (acide pantothenique)
mg
0.57
B-6 (pyridoxine)
mg
0.537
Acide folique
mcg
98
B-12
mcg
0
Vitamine A
I.U
41
Vitamine A
mcg RE
4
Vitamine E
mcg ATE
2.916
Lipides
Acides gras saturés
 g
6.126
Acides gras mono insaturés
 g
8.933
Acides gras poly insaturés
 g
47.174
Acide linoléique (18:2)
 g
38.092
Acide alpha-linolénique (18:3)
 g
9.08
Cholestérol
mg
0

Notes :

  •  (1) Les 100 aliments pour rester en forme, Charlotte Haigh, Éditions France Loisirs, 2005.
  •  (2) Le Noyer & la Noix, J.Y. Catherin, J.J. de Corcelles, R. Mazin, Éditions Édisud, 1995.
  •  (3) www.dietobio.com : La noix, Juglans regia.
  •  (4) www.regimesmaigrir.com : Manger les noix pour maigrir : pourquoi et comment ?
  •  (5) www.aoc-noixdegrenoble.com : Une petite coque pleine de bienfaits !
  •  (6) Noix du Sud-Ouest, Communiqué de presse septembre 2012.

 

Crédit Photos : License CC0 Public Domain.


LA NOIX DU PÉRIGORD

Consultez le sommaire de la rubrique…