Au fil de l’eau, étape gastronomique… où quand l’Art de la table devient Art de vivre !

© Photo Marie Seillery
Le 1er mars 2008, Au fil de l’Eau, restaurant au décor élégant et raffiné ouvrait ses portes en bordure des rives de la Couze…

Patrick et Bernard se sont arrêtés là, dans ce lieu juste magique niché entre rivière et coteau, au cœur du petit village de Couze et Saint Front. La longue bâtisse en aplomb du ruisseau, la magie de l’eau et le milieu naturel les ont totalement séduits.

Ici on vole du temps au temps, en famille ou entre amis, tout en savourant la cuisine talentueuse du chef, Bernard. De sa cuisine aux larges baies vitrées surplombant la rivière, il officie, aidé en cela de Michel et Alexandre. Poissons et produits de saison sont travaillés avec soin et offrent des menus créatifs et savoureux. Les produits du terroir, toujours très prisés, revêtent une touche particulière : escargots en cassolette aux cèpes et foie gras de canard, médaillons de ris de veau aux morilles… le chef revisite la tradition avec brio. Côté poissons, la carte n’est pas en reste avec, entre autres, ses noix de Saint-Jacques poêlées au beurre, pointe de curry et céleri et ses médaillons de filet de lotte à la vanille bourbon de Madagascar… Quant aux desserts, la brochette d’ananas poêlée au sucre roux sur son sorbet passion en fait craquer plus d’un ! Bref, une table qui n’a plus rien à prouver.

Patrick et Bernard du Restaurant Au fil de l’eau, une étape gastronomique incontournable en Périgord

Côté dégustation, Patrick aidé de Cindy et Antoine, en salle, assurent une quarantaine de couverts pour une clientèle locale mais également anglaise, allemande, belge… des touristes, et surtout des fidèles.

Ici on modèle l’atmosphère : œuvres d’Art aux murs, bouquets de roses et déco contemporaine. On y cultive l’accueil et la convivialité.

L’été on peut s’installer en terrasse, sur l’île, autre lieu dans le lieu. Une immersion dans un écrin de verdure où il est même un petit coin secret pour les amoureux !

Après l’étape gourmande, il n’est pas rare de voir les clients partir à la découverte de la cité papetière, des moulins, des maisons et jardins au petit accent méridional accrochés à la colline… ou tout simplement flâner sur les rives ombragées de la rivière.

Au fil de l’eau, un lieu devenu incontournable entre Bastides et portes du Sarladais.

Françoise Cheyrou
Photos Marie Seillery

Cet article a été publié dans le numéro 2 du magazine « Secrets de Pays ».

Vous pouvez vous le procurer en consultant la boutique du site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.