Monsac, d’hier et d’aujourd’hui

Monsac en Périgord, dans la brume

Monsac est un village de caractère typiquement périgourdin, où vivent paisiblement deux cents âmes à l’année, car de nombreuses résidences secondaires ne sont occupées que les mois d’été. La commune de 1073 ha, est bornée au nord par la commune de Lanquais, à l’est par celles de Bayac et Beaumont, au sud par Naussannes et Bardou, à l’ouest par Montaut et Faux. Le « Couzeau » est le nom du ruisseau qui traverse le village du sud vers le nord pour aller se jeter dans la Dordogne à Varennes.

Un ancien château féodal du XIVe siècle, aujourd’hui transformé en gite de charme, témoigne d’un passé mouvementé. L’église a été incendiée pendant la guerre de Cent Ans pour être reconstruite au XIXe siècle sous le nom d’église Saint-Martial. Elle abrite une œuvre d’art, la chaire, façonnée par le menuisier local Petrot, en 1873. Des cluzeaux nous ramènent vers l’époque gauloise alors que les tombeaux en pierre rappellent l’époque romaine. Les plateaux de la commune recèlent encore beaucoup d’instruments de l’époque de la pierre taillée.

Dans les années 1940-1944, Juliette Gréco, qui va fêter bientôt ses 90 ans, a séjourné à Monsac. Qualifiée d’adolescente rebelle, elle ne garde probablement pas un souvenir impérissable du village ! Les sœurs de Saint-Vincent de Paul de l’orphelinat qui l’accueillait, ainsi qu’une centaine d’enfants, faisaient preuve d’une grande autorité. Elle préférait donc trouver réconfort auprès de Hélène Duc, professeur de lettres à Bergerac et amie de sa mère.

La vie du village est rythmée par son école bien présente et une vie associative dynamique (amicale laïque, chorale, club des Ainés, club moto…). L’ancienne forge a été réhabilitée ; occasionnellement, le bruit du marteau de Jacky Durand sur l’enclume nous ramène à notre enfance nous, la génération soixante-huitarde !

Au cours d’une balade en Périgord, Monsac, un des plus beaux villages de Dordogne, mérite vraiment le détour.

Claude Chastenet


Crédit Photos :

  • Photos de couverture : Christophe Bricart.
  • Photos monochromes : © Jean-François Tronel.
  • photos couleurs : © Hans Hillewaert (Rue principale de Monsac), © Père Igor (La cloche de l’église Saint-Martial de Monsac), via Creative Commons.

Cet article a été publié dans le numéro 10 du magazine « Secrets de Pays ».

Vous pouvez vous le procurer sur la boutique du site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.