Portail dans le vignoble de Bergerac
Le vignoble de Bergerac : le portail d'une propriété viticole en Pécharmant…

Présentation du vignoble de Bergerac

Le vignoble de Bergerac est limitrophe de celui de Bordeaux à l’ouest et de celui de Marmande au sud. Il couvre les plateaux et les coteaux des rives droite et gauche de la Dordogne sur une quarantaine de kilomètres d’est en ouest et une trentaine de kilomètres du nord au sud. Sa superficie est d’environ 12 700 ha répartis sur 90 communes. Très connu pour ces vins rouges – qui ont gagné en qualité (Pécharmant, Montravel et Bergerac) – mais aussi et surtout pour ses vins moelleux (Monbazillac et Saussignac), c’est après celui du Bordelais, le deuxième vignoble du Sud-Ouest.

Le vignoble de Bergerac en bref

Établi sur les deux rives de la Dordogne, le vignoble bergeracois compte près de 13 000 hectares. S’étalant en terrasses au-dessus de la vallée de la Dordogne, il se répartit en plusieurs zones donnant des crus étonnamment diversifiés.

La production est en effet extrêmement variée puisqu’elle recouvre tous les types de vins : rouges, blancs, secs ou liquoreux, vins primeurs ou de garde. On compte pas moins de 13 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC). Cette multiplication des appellations s’explique en raison de l’étonnante diversité des territoires et des productions.

Encépagement noble, climat adapté à la viticulture (doux et humide de type océanique), rendement maîtrisé à l’hectare, vendanges à maturité optimale, assemblages et élevage rigoureux, savoir-faire ancestral, sont les principaux facteurs contribuant à la création de grands vins de caractère, empreints de générosité, de fruit, de charpente ou de rondeur.

C’est l’une des rares régions viticoles françaises produisant aujourd’hui autant de vins blancs que de vins rouges… Il est à noter que dans les années 50, les blancs (surtout moelleux) représentaient 80 % de la production.

La douceur du climat, le modelé du relief, la nature des sols ont fait du Bergeracois une remarquable terre de vignes.

Les paysages du vignoble de Bergerac

Les vignes de Bergerac sont plantées sur un sous-sol argilo-calcaire du Bassin aquitain. Il existe trois terroirs différents dans ce vignoble. A l’ouest, aux portes du Bordelais, sont présents les sols calcaires — dits « lacustres » – du Fronsadais, de l’Agenais et de Castillon. Au nord, les sols sont argileux, sableux (sables du Périgord) et calcaires. Au sud-est le calcaire domine aussi sous forme de cailloux donnant des sols bruns.

La rive droite de la Dordogne est principalement constituée de terrasses dont les sols sont tapissés de graviers, de sables et d’alluvions. La rive gauche, particulièrement bien ensoleillée, possède souvent un relief plus accusé et marqué par la succession de coteaux, où les sols calcaires et argilo-calcaires prédominent.

Une grande variété de sols contribue à la typicité du vin du Bergerac : boulbènes, sables du Périgord constitués d’argiles, sables et graviers (vignoble de Pécharmant), molasses de l’Agenais avec affleurements de tufs (vignobles de Montravel), grézes ou éboulis.

La carte des vignobles de Bergerac

Carte des vignobles de Bergerac – Cliquer pour agrandir

QUELQUES CHIFFRES CLÉS

Le contecte national et mondial

  • La production mondiale : 266 millions d’hectolitres et 7,6 millions d’hectares.
  • Au niveau mondial, la France se positionne au second rang en production derrière l’Italie.
  • La consommation mondiale de vin est estimée à 236,6 millions d’hectolitres en 2009.
  • La France représente 11,2% des surfaces, 19,2 % des volumes au niveau mondial (chiffres OIV 2009). (1)

Superficie du vignoble de Bergerac

  • La superficie du vignoble bergeracois en production, est de 12 820 ha (en 2006), 7 500 ha pour les AOC de vins rouges et rosé, 5 300 ha pour les AOC de vins blancs.
  • Le vignoble représente 8,7 % de la surface du vignoble d’Aquitaine (137 300 ha) et 8,1 % du volume des AOC d’Aquitaine (2009). (1)
  • La vigne occupe 3,9 % de la SAU du département, représente 10,3 % du total de la valeur des productions du département et 19,8 % des productions végétales. (1)
  • La surface moyenne des exploitations est de 12 hectares.

Production du vignoble de Bergerac

  • La viticulture bergeracoise, c’est une production annuelle moyenne de 530 000 hectolitres sur 13 appellations, avec un chiffre d’affaires estimé à 155 millions d’euros dont 53 % de rouge, 37 % de blanc et 10 % de rosé en 2009. (1)
  • La production du vignoble bergeracois représente 2,4 % en volume des AOC françaises en 2009 (141 000 ha).
  • Monbazillac est la première appellation productrice de liquoreux au Monde.
  • 13 % du vignoble est en Agriculture Biologique. (2)

L’encépagement principal

  • 4 cépages rouges : merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon, cot.
  • 3 cépages blancs : sémillon, sauvignon, muscadelle.

Les structures viticoles

  • Les 866 opérateurs de la filière viticole se répartissent de la manière suivante : 55 % en cave particulière, 45 % coopérateurs répartis sur 5 caves coopératives (Sigoulès, Alliance Aquitaine, Port Ste Foy, Monbazillac, Cave du Céou).
  • 150 négociants.
  • En surface et en volume, les caves particulières représentent 70 % et les coopérateurs 30 %. (1)
  • Emploi : 3 417 salariés représentant 898 équivalents temps plein. (Source MSA 2010). (1)

La commercialisation des vins de Bergerac

  • 62 % des volumes produits font l’objet d’une transaction en vrac : 355 000 hectolitres en moyenne pour une centaine d’acheteurs (50 % en Gironde, 25 % en Dordogne et 25 % autres départements et étranger). (1)
  • L’ensemble des caves coopératives représente 38 % des transactions des volumes vrac.
  • Marché intérieur : 86 % de la commercialisation totale, dont le secteur de la restauration (55,2%).
  • Export : 14 % des ventes des AOC des Vins de Bergerac sont faites à l’export. Les premiers marchés export sont la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Chine, les Pays-Bas, le Japon, les Etats-Unis, le Canada… (2) L’exportation représente 70 286 hectolitres en 2010. (1)

Sources et notes :

Crédit photos et cartographie :

  • Photo du portail en Pécharmant : JF Tronel.
  • Carte du vignoble de Bergerac réalisée par JF Tronel pour le CIVRB.

Consultez le sommaire de ce dossier